Assaisonnement exotique, doux et polyvalent, le sumac mérite votre attention. Après avoir pris connaissance de ses caractéristiques et applications, vous ne pourrez résister à l’envie de l’essayer !

Une plante des régions chaudes

Les sumacs, ou Rhus font partie d’une famille d’arbres ou d’arbustes pouvant atteindre 3 m de hauteur regroupant plus de 120 espèces. Vivant principalement dans les climats chauds et tempérés de la Méditerranée et du Moyen-Orient, ses fruits rouges se présentent en grappes serrées.

Les baies de l’espèce comestible Rhus Coriara (ou « sumacs des corroyeurs ») sont utilisées comme condiment.

En Amérique du Nord, on retrouve une variété de Rhus, le vinaigrier, dont les baies sont utilisées pour faire une boisson, la « sumac-cade » ou « limonade indienne », qui rappelle la limonade. On macère alors les fruits entiers dans l’eau chaude avant de les presser pour en extraire le jus.

Le saviez-vous? Le sumac est aussi utilisé en tannerie traditionnelle à cause de sa haute teneur en tanin rendant le cuir souple et léger. Ses pigments peuvent aussi servir à teindre la laine.

Sous quelles formes retrouve-t-on le sumac ?

Le plus souvent, les baies de sumac sont séchées et réduites en une poudre rouge-violet. Elles sont plus rarement utilisées entières.

Conserver le sumac dans un contenant hermétique, à l’abri de la lumière, pour en préserver tous les arômes.

Une saveur acide et astringente

Épice douce, le sumac a un goût acide, fruité et astringent et ajoute une touche qui rappelle le citron aux plats. Avant l’introduction de cet agrume en Europe, on utilisait le sumac pour donner une touche d’acidité à la nourriture. Dans plusieurs cuisines, il est toujours préféré au citron ou au vinaigre puisque sa saveur est plus équilibrée et un peu moins aigre.

Les usages traditionnels du sumac

Salade Fattouche

Épice incontournable au Moyen-Orient, on va proposer sur la table le sumac à saupoudrer sur les différents plats à la convenance des convives, un peu comme on le fait avec le sel et le poivre ici !

Une autre façon traditionnelle répandue d’utiliser cette épice est en la mélangeant avec des oignons hachés pour les faire dégorger et les parfumer. Cette étape est incontournable dans la réalisation d’une parfaite salade fattouche.

 

On va l’utiliser dans les vinaigrettes et marinades, pour parfumer les salades et sur les viandes, en rub. Il va se marier à merveille avec les légumes grillés, l’agneau, le poisson et le poulet.

Le sumac entre aussi dans la composition traditionnelle libanaise des mélanges zaatar.

Nos suggestions pour découvrir cette saveur unique

  • Saupoudré sur du houmous
  • Pour parfumer un riz blanc
  • Sur du pop-corn
  • Dans les Bloody Marys
On vous suggère aussi de garder du sumac au garde-manger pour utiliser en remplacement du zeste quand vous n’avez pas de citron frais sous la main (même dans les desserts !)

Bon appétit !

Berthelet recommande

Boulettes d’agneau à la libanaise

Une recette pour découvrir les saveurs classiques du Moyen-Orient.